Le comportement alimentaire chez le chien

Le comportement alimentaire chez le chien

L’éducation alimentaire du chien est importante car les déviations aboutissent à des problèmes comportementaux ou nutritionnels.  Voici les grands commandements de l'alimentation du chien 
 
Si votre chien grogne lorsque vous vous approchez de sa gamelle cela n'est pas normal. 

Faire manger votre chien à part 

Le chien, dans les conditions naturelles, vit en groupe avec un chef qui domine les autres membres de la meute. Ses droits de chef lui donnent des avantages comme celui de manger avant et lentement, devant ses congénères.  A la maison, il reproduit ce comportement dans le but d’obtenir la position de leader. Cette position le conduira à déployer d’autres comportements gênants, comme contrôler quelques endroits stratégiques (la chambre à coucher, les accès à certaines pièces, certains fauteuils, etc…)
Afin d’éviter d’encourager cette situation, et pour le bien de votre compagnon, donnez lui sa véritable place en le nourrissant dans une pièce ou à des moments bien distincts de votre propre repas familial. Si ce n’est pas possible, le chien mange après la famille.
Vous devez pouvoir lui retirer sa gamelle ou un os sans qu’il grogne. 
 

Ne jamais regarder votre chien manger

Pour les mêmes raisons, regarder manger votre ami canin le met en position de chef (dans sa tête !). Evitez de le faire, ou alors très discrètement. Certaines expériences vidéo ont montré que des chiens qui se sentent dominants, mangent délicatement leur ration lorsque leur maître est présent. Dès que ce dernier sort de la pièce, ils se remettent à dévorer leur repas avec bon entrain.
 
De plus il est important qu'il puisse avoir son intimité et être lui aussi, tranquille et serein lors de ses repas, il y a aussi droit.

Habituez votre chien à un volume régulier et ajusté selon ses besoins

Le chien règle mal son niveau de consommation énergétique. Changer souvent de ration conduit à le perturber davantage et favorise les risques de surpoids. Il est indispensable de respecter les recommandations alimentaires et surtout de contrôler une fois par mois le poids de votre compagnon. La stabilité est le meilleur gage d’équilibre énergétique.

Faire manger plusieurs chiens ensemble

S'ils n'ont pas été habitués à partager leur repas, cette situation peut être une source important de conflit entre vos chiens. Pour leur apprendre à partager, prenez le temps de vous mettre à leur niveau et leur proposer chacun leur tour une friandise en leur apprenant à être patient et que toute la nourriture ne leur est pas exclusivement réservée.

De plus, essayez d'espacer un peu les gamelles, cela facilitera les repas. 

Différenciez alimentation et friandise

La récompense est là pour renforcer la conduite qu'il vient d'avoir. Elle est par nature très savoureuse. C’est donc une volonté de faire plaisir de façon occasionnelle ou pour aider à l’éducation générale de votre chien, que la friandise doit être utilisée à bon escient.
 

Ne donnez pas vos restes à votre chien 

Les déchets de table sont par nature trop gras. Même s’ils sont appétants ils incitent le chien à en redemander, et donc de se rapprocher du repas des maîtres. Il va vous déranger lorsque vous êtes à table et vous allez nuire à sa santé. Aucun membre de la famille ne doit craquer, votre compagnon doit se tenir à l’écart dans son panier. Si c’est trop difficile à obtenir, laissez le isolé dans une pièce à part !


La ration de votre chien doit être donnée à heure fixe

Cela diminue sa tendance boulimique et le tranquillise. Les spécialistes en alimentation s’accordent pour dire que la durée minimale du repas doit être de 20 minutes. L’espace entre les 2 repas conseillés peut être de 8 à 10h. Une distribution le soir et le matin conviennent particulièrement bien à notre rythme de vie moderne. Un troisième repas peut être nécessaire pour les très grands chiens qui ne doivent pas absorber de trop gros volumes, avant les jeux ou les activités (chasse, garde, etc..).   
 
Ne laissez surtout pas l'alimentation de votre chien en libre-service. Vous devez être celui qui nourrit mais aussi celui qui contrôle.


Au moment du sevrage du chiot il faut varier les expériences alimentaires

Développer l’expérience alimentaire du chiot avant le sevrage (2 mois) est bien pour qu'il accepte plus facilement les nouveaux aliments à l'état adulte. Donner des aliments très appétants à un très jeune chien peut toutefois conduire à des surcharges digestives (« un petit ballon » sur 4 quatre pattes). Il faut déterminer ensuite rapidement le type d’aliment que vous donnerez et s’y habituer.

Si elle est encore présente, la mère peut favoriser l’apprentissage précoce.
 

Ne pas faire de transitions alimentaire brutales

Lorsque vous avez choisi de changer de nourriture, il faut effectuer la transition sur 15 jours pour éviter les troubles digestifs. Vous mélangerez progressivement le nouvel aliment avec l’ancien : ¼ et ¾ sur 4 ou 5 jours, ½ et ½ sur la même période, et enfin ¾ et ¼ … (ceci est également valable lors du changement de l’aliment chiot à l’aliment adulte)
 

Mon chien mange trop vite, s'étouffe, vomit...

Outre le risque de torsion de l'estomac, ce sont des comportements déagréables pour votre chien, dangereux et risquant de le faire grossir drastiquement. 
 
Nous vous proposons notre gamelle anti-glouton afin d'aider votre chien à manger plus lentement
 
En résumé : 

Les bonnes choses à faire avec son chien

  • Donner des repas courts à votre chien après celui du maitre
    Donner le repas de votre chien à heure fixe
  • Le chien ne doit pas assister aux repas
  • Interdire au chien la proximité de la table
  • Ne pas donner à manger à votre chien juste avant le repas de la famille dans la même pièce
  • N’utiliser les friandises ou les petits morceaux de viande que pour récompenser un acte ou une attitude désirée (ne pas oublier qu’une caresse peut largement suffire à renforcer un apprentissage)
  • S’assurer que le retrait de la gamelle est possible sans réaction de l’animal

Les pires choses à faire avec son chien

  • Donner à manger à votre chien à table
  • Donner à manger à votre chien à la main
  • Nourrir son chien juste avant de passer à table pour avoir la paix
  • Donner des friandises pour aider à la prise de croquettes
  • Croire que donner à manger à votre chien compense une absence ou permet de gagner l’affection
  • Diminuer la boisson et l’aliment pour faciliter l’acquisition de la propreté
  • Laisser le chiot manger plus que prévu
  • Donner une fois par semaine une ration faite maison (l’habitude est source de repères et de tranquillité pour le chien)
  • Donner des restes de table à votre chien
  • Passer toujours à un aliment plus appètent si l’animal est difficile

 

Au global, l’alimentation n’a pas qu’un rôle nutritionnel pour nos amis les chiens. Elle a aussi un rôle social. Prendre un bon départ évite de nombreux désagréments par la suite. Tous les membres de la famille doivent être informés et acteurs de cette éducation. Elle ne sera pas contraignante car le chien est rassuré par l’habitude et la constance !!!
 
Husse reste toujours à votre disposition pour vous aider à améliorer au quotidien votre vie commune avec votre animal de compagnie. Interrogez nos experts !

Scroll
Croquettes, soins naturels, phytothérapie, compléments alimentaires de haute qualité pour chiens, chats et équidés. Livraison gratuite à domicile par un conseiller spécialisé en nutrition animale