Les chenilles processionnaires : danger pour votre chien

Les chenilles processionnaires : danger pour votre chien

Les chenilles processionnaires, ne cessent de se répandre partout en France, un peu plus chaque année. Si votre chien entre en contact avec ces chenilles, les conséquences peuvent être gravissimes.... Husse vous renseigne !

 

Comment reconnaître les chenilles processionnaires ? 

 

Elles mesurent 40 mm de long. Leur tégument (enveloppe externe) est brun noirâtre avec des tâches rougeâtres sur le dessus et les flancs. Leur face ventrale est jaune. Le corps est fortement velu et couvert de poils urticants et allergisants. Les prédateurs sont la mésange et d'autres oiseaux insectivores, non sensibles aux poils urticants.

La chenille processionnaire a pour vocation de devenir un papillon évidemment, ce papillon est le thaumetopoea pityocampa (un papillon de nuit).

Il en existe deux sortes : 

  • La chenille du pin : c'est celle qui est la plus répandue et qui touche le plus le chien et les autres animaux.
  • La chenille du chêne : moins répandue, trouvable également sur les noyers.

Les chenilles marchent en procession (guidée par une femelle et tous les individus restant en contact très étroit) de manière saccadée. Après avoir éclos l’hiver dans un nid soyeux chaud et doux, elles migrent au printemps pour trouver un endroit ensoleillé où elles s’enfouiront dans un trou pendant plusieurs mois pour se transformer en chrysalide, qui donnera à son tour un papillon (le bombyx) vers la fin de l’été.

Les chenilles processionnaires sont donc des larves d'un papillon de nuit qui pond ses oeufs notamment dans les pins. Pour effectuer leur mue, elles doivent s'enterrer, c'est pour cela qu'elles descendent des arbres et se dirigent vers le sol. Leur déplacement atypique en fil indienne, queue-leu-leu, en procession finalement leur à donné ce nom : chenilles processionnaires. Cette procession justement prend place au printemps, c'est donc à cette période que la vigileance va être de mise.

Pourquoi ce mode de déplacement processionnaire ? La chenille de tête produit un fil de soie derrière elle, celui-ci se raccorde à celui de la chenille qui la suit et ainsi de suite... les chenilles processionnaires sont toujours enseble que ce soit dans le nid ou à son départ.

Reconnaître un nid de chenilles processionnaires

Les nids de ces chenilles sont fabriqués sur les branches des arbres, ce sont des cocons de taille imposante tissés avec de la soie.

Ils peuvent être tissés assez haut dans les arbres, soyez donc attentifs et vigileants !

Les nids, qui contiennent des centaines d’œufs qui éclosent en hiver, doivent être détruits. Certaines municipalités concernées par la proximité de forets de pins entreprennent des fumigations à base de trichlorfon ou de pyréthrines vers la fin de l’été ou le début de l’automne. C’est à ce moment là que les chenilles sont les plus sensibles à l’action de l’insecticide.

De plus en plus, des phéromones sont employées de fin Juin à mi Septembre pour piéger les papillons mâles. Si vous constatez un nid chez vous, attention de ne pas intoxiquer le chien par l’insecticide que vous aurez choisi. Dans tous les cas, coupez les branches (avec un échenilloir) sans toucher les nids et brûlez les ! Brûlez aussi les processions de chenilles que vous pourrez rencontrer. Un jet d’allume barbecue, une allumette (hors de la présence des enfants) et vous êtes tranquilles.

 

Les dangers des chenilles processionnaires pour mon chien

S'il y a bien des petits animaux que votre chien ne doit toucher sous aucun prétexte, ce sont les chenilles processionnaires !

Leur corps particulièrement velu est couvert de poils urticants hautement allergisants. 

Il est impératif de ne pas toucher des chenilles, ni leurs nids : les poils urticants libèrent de l'histamine, qui provoque des réactions allergiques chez l'homme comme chez le chien, parfois très violentes, voire létales dans certains cas. Les poils peuvent même se déplacer dans l'air et entraîner des réactions allergiques alors qu'il n'y a pas eu de contact direct ni avec la chenille ni avec son nid.

Quels sont les symptômes ?


Si votre chien est pris de violentes démangeaisons de la face, qu'il se met à saliver abondamment, que ses lèvres et sa langue gonflent et se boursouflent, il faut consulter d'urgence. L'histamine contenue dans les poils urticants peut en effet entraîner la nécrose des tissus touchés. Parfois, le chien pourra avoir de la fièvre et de la conjonctivite. Si les chenilles ont été ingérées, le chien peut décéder d'un oedème de la glotte.


Les traitement est une urgence absolue


Le contact avec les chenilles processionnaires ou leur nid est un cas d'urgence absolue pour votre chien ou votre chiot : il est en effet indispensable qu'un traitement lui soit administré dans les deux heures après le contact. Vous pouvez dans un premiers temps laver les zones contaminées à l'eau tiède, en faisant couler l'eau abondamment et fortement (sous la douche par exemple), en attendant de consulter le vétérinaire.

Celui-ci fera à votre chien une piqûre de corticoïdes et d'anti-histaminiques. Il prescrira une prise d'antibiotiques, si votre chien a la langue nécrosée ou fait de l'hyperthermie. Dans les cas les plus extrêmes, il faudra peut-être amputer les parties mortes.

Plus le traitement sera précoce et plus les chances de guérison seront élevées. Il n'existe aucun traitement préventif. Le seul moyen est de faire preuve de prudence et de vigilance, et d'éliminer les chenilles et les nids de votre jardin, si vous constatez leur présence. Faites attention aux produits que vous utiliserez en vous assurant de leur innocuité pour votre chien.

Scroll
Croquettes, soins naturels, phytothérapie, compléments alimentaires de haute qualité pour chiens, chats et équidés. Livraison gratuite à domicile par un conseiller spécialisé en nutrition animale