Accueillir un chaton

Accueillir un chaton

Notre dossier : Guide du chaton

Le chaton arrive dans son nouvel espace, préparez vos enfants, son espace vital, ses jouets. Apprenez à interpréter son langage et lui faire passer la première nuit sans soucis.

 

L'accueillir 

Ne prenez votre chaton que lorsque vous avez du temps à lui consacrer pour l'accueillir : un week-end ou pendant des vacances. Prenez le dans vos bras avec douceur et calme tout contre vous, en lui soutenant le thorax et le cou. 

Si vous voyagez en voiture, pensez à lui aménager un espace dans une caisse ou un panier de transport spécialement conçu, avec une couverture, car il n'a sans doute pas eu l'habitude de se déplacer comme cela : question de bien-être mais aussi de sécurité

 

Les enfants sont prévenus 

Avertissez bien vos enfants, certes enthousiastes, qu'il faut laisser à leur nouveau compagnon le temps de découvrir l'environnement sans le manipuler sas cesse ou lui crier après. Pas d'amis, pas trop de bruit ni de fête organisée ! Par contre il faut le laisser flairer tous les membres de la famille et sa pièce d'accueil à sa guise.

 

Son espace vital doit être préparé

Prévoyez son coin repos, en prenant un coussin confortable qui lui correspondra à la taille adulte. L'important est que ce coin couchette soit facile à nettoyer, aéré, sans courant d'air. Pas question de le laisser dormir dans votre couette. Même si il est petit, mignon et pas bruyant !

Prévoyez aussi un bac à litière dont les rebords ne seront pas trop hauts pour le familiariser avec ses nouvelles toilettes ! Après vous verrez en fonction de votre organisation et les préférences de votre félin ! 

Le coin alimentation doit être situé dans un endroit calme, à distance du bac à litière (vous ne mangez pas dans vos toilettes). Comme pour le chiot, il est parfaitement possible d'organiser l'espace de votre nouveau compagnon. Dans un premier temps, vous pouvez le confiner dans une pièce où il prendra ses repères. Assez rapidement en fonction de son accoutumance, présentez lui les endroits autorisés et même ceux interdits (car sa curiosité l'y conduira tôt ou tard). Vous fermerez ensuite les portes et le punirez si nécessaire si vous le retrouvez sur place. 

 

La première nuit pour un bon démarrage

Le chaton doit s'habituer à dormir seul dans le noir. Il va certainement miauler les premières nuits et ce ne sera pas de tout repos pour vous. Il ne faut surtout pas céder car il va comprendre et apprendre qu'à chaque fois qu'il pleure, il obtient ce qu'il veut (attention ou nourriture). C'est le début de son éducation ! Les gémissement peuvent s'amplifier sur quelques nuits, après quoi le comportement gênant va s'éteindre naturellement. Ignorer peut paraître cruel mais c'est la seule solution ! Le bruit de fond d'un réveil, une bouillote d'eau, un morceau de tissu provenant de l'élevage...etc peuvent rassurer certains chatons, mais l'efficacité de toutes ces astuces restent très variables selon les cas. Pas de garantie de résultats ! En tout cas, laissez le dormir le matin si il à fait le troubadour toute la nuit : le réveiller risque de le stresser ou de générer de l'anxiété.

 

Le jeu et les jouets pour de grands moments

Jouer est vital pour l'équilibre et le développement du chaton, dès la troisième semaine de vie. Cela rythme sa journée, développe ses capacités motrices et favorise ses relations sociales. Les chatons sont infatiguables.

Les jouets ne doivent pas être des objets utiles ou ceux que vous venez de jeter, sans quoi votre nouveau compagnon ne va pas hésiter à revenir se servir et vous pouvez dire adieu à vos affaires. La boule de papier froissé est efficace, mais votre jeune ami s'en prendra à la corbeille dès que vous serez absents ! De la même façon, ne tolérez pas de le voir jouer avec les lacets ou une pelote de laine, car il ne fera pas de différence entre le vétuste et le neuf, ou entre le fil que vous teniez et celui qui pend d'un vêtement au bout duquel se trouve une aiguille ! Il faut acheter des jouets spécifiquement conçus pour lui : des balles en caoutchouc ou en plastique dur (faites attention à ce qu'un éventuel morceau ou grelot ne puisse s'échapper et être ingéré).

Le chaton aime les grincements, les objets qui volent, qui s'agitent en dépassant d'une cachette ! Ce sont les papillons, les bulles de savons, les reflets de lumière sur la tapisserie, un rideau qui s'agite au vent...Vous pouvez bien sûr jouer avec lui dès le premier jour, mais laissez le se reposer dès qu'il veut se mettre à l'écart.

Les jeux de mordillement, et de bataille avec la main peuvent être repoussés en gémissant et en le repoussant, comme l'auraient fait sa mère et ses frères et soeurs. Sans quoi ces mordillements risquent de s'amplifier et devenir un moyen d'interaction violent ! 

 

Apprendre à rester seul 

Si il faut que chaque membre de la famille prenne le chaton dans leurs bras au moins une fois par jour, il est aussi important de lui apprendre à rester seul dans une pièce sans que cela provoque des miaulements intempestifs.

Commencez par des séparations courtes dans le temps, en changeant simplement de pièce puis en vous absentant vraiment. 

 

Son langage

Les oreilles, la silhouette générale, la dilatation des pupilles, le port de la queue sont autant de signes importants. La gamme des sons émis est impressionnante : avec l'habitude, vous aurez parfois l'impression de parler avec votre compagnon. 

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, il est beaucoup plus facile de détecter l'état d'esprit et l'humeur d'un chat que ceux qu'un chiot ! Le chat prévient toujours et ne prend jamais par surprise : c'est vous qui avaient ignoré ou mal interprété son langage. Les oreilles couchées et le poil dressé sont des signes d'agressivité.

Le système d'avertissement est très graduel. Le chat fixe d'abord du regard avec les pupilles dilatées. La queue se met à battre par mouvements latéraux amples et saccadés. Si la situation continue, des grondements peuvent apparaître. Si vous insistez, un crachement peut préceder le coup de griffe, voir la morsure. L'intimidation est facile à reconnaître : le gros dos, le poil hérissé et un crachement bref. L'accueil amical est signalé par un chat qui marche tranquillement vers vous, la queue et les oreilles dressées.

Les oreilles du chat sont très mobiles et suivent tous les bruits, devant, derrière. Si il les agitte beaucoup c'est qu'il est en éveil actif voir un peu inquiet. Le chat en exploration à les oreilles dressées et la queue portée en U, immobile. 

Attention, le ronronnement est un signe de soumission et de bien-être lorsqu'il est émis en compagnie. Si le chaton ronronne seul dans son coin, c'est qu'il est malade, stressé ou angoissé.

Des apprentissages mutuels pour une bonne entente : vous devez prendre conscience que c'est plutôt vous qui allez vous adapter aux besoin de votre chat. Le principe fondamental est de vous organiser de façon à ce que ces exigences de bien-être se marient bien à votre propre rythme de vie !

 

En découvrir plus : 

3 article(s)

par page

GRIFFOIR KNUT

GRIFFOIR KNUT

Un griffoir design en carton recyclable conçu pour que votre chat ou chat...
24,50 €
Krypin

KRYPIN

La niche pour chat cocon en feutre
39,00 €
PLUMEAU POUR CHAT

PLUMEAU POUR CHAT

Jouet plumeau multicolore pour chat
1,85 €

3 article(s)

par page

Style de vie
  1. Intérieur
Accessoires
  1. Scratching Board
Scroll
Croquettes, soins naturels, phytothérapie, compléments alimentaires de haute qualité pour chiens, chats et équidés. Livraison gratuite à domicile par un conseiller spécialisé en nutrition animale