Hygiène du chiot

Hygiène du chiot

Notre dossier : Guide du chiot

L'inspection de votre jeune compagnon est indispensable pour détecter d'éventuelles blessures ou parasites (comme les tiques après une balade en hautes herbes). C'est aussi l'occasion d'un moment d'affection et d'affirmation de votre dominance.

 

Le brossage

Le brossage est indispensable pour les chiens à poils longs ou durs afin d'éviter la formation de noeuds et d'éliminer les poils morts. Il se fait dans le sens du poil. La perte de poils à l'arrivée de la belle saison est une mue physiologique : il faut patienter et brosser tous les jours car il n'y a rien d'autre à faire. Une brosse étrille peut être intéressante pour les pelages épais.

 

Le bain

Le bain ne doit être donné qu'en cas de nécessité (odeur insupportable...) et si possible pas avant l'âge de 5 mois. Il faut penser à démêler avant le pelage des chiens à poils longs et durs. La température de l'eau doit être entre 30 et 38 °C (au maximum). Le niveau ne doit pas dépasser le bassin du chiot. Il faut ensuite suivre le mode d'emploi du shampooing et surtout bien sécher le pelage avec une serviette chaude à la fin. 

Si vous utilisez un sèche cheveux, veillez à ne pas envoyer d'air chaud dans les oreilles et à ne pas être trop près de la peau. Evitez les shampooings humains dont les formules et les caractéristiques (acidité en particulier) ne sont pas du tout adaptées à la peau du chien

 

Les dents et l'haleine

Il est indispensable d'inspecter les dents de votre chiot. Elles doivent être blanches et brillantes. Les gencives doivent être rosées, sans liseré rouge au bord de la dent. Donnez en permanence un os à ronger ou à mâcher, ou bien une corde à favoriser le nettoyage par frottement mécanique. Les croquettes, par leur effet abrasif lors de la mastication, ont un effet préventif. Les conserves n'ont par contre aucune action.

 

Les yeux 

Ils doivent être propres, sans aucun écoulement persistant. Utilisez un coton tige imbibé d'eau tiède ou de sérum physiologique avec toutes les précautions de calme qui s'imposent. Les produits d'hygiène humains peuvent convenir dans ce cas particulier. 

 

Les oreilles 

La surveillance est importante, en particulier pour les races à oreilles tombantes. Le conduit auditif doit être sec et aéré. Comme pour l'homme, les cotons tiges ne doivent servir qu'à nettoyer le pourtour de l'orifice. Il est intéressant d'y épiler les poils. 

Pour nettoyer une oreille avec un produit spécifiquement développé, il faut dresser la conque vers le haut, verser un peu du liquide, masser délicatement le cartilage sous la peau du bas vers le haut pour évacuer le surplus de cérumen éventuel. Les éventuels corps étrangers (épillets) seront retirés déclicatement à la pince à épiler.

 

Les griffes 

Les griffes peuvent être coupées si les promenades sont rares ou le sol trop mou. Pour ne pas blesser votre jeune ami, il faut que vous visualisiez la pulpe rosée, visible en transparence dans la plupart des cas, et sectionniez bien 2mn à côté. Utilisez une pince qui coupe nettement et franchement, éventuellement un gros coupe-ongles. Si vous n'êtes pas sûr, demandez à votre vétérinaire.

 

Les coussinets 

Si le chiot marche, court ou joue sur une surface dure, ou si il y a une période de gel, les coussinets peuvent s'irriter voir se couper. Le meilleur désinfectant est l'eau oxygénée pour les plaies anfractueuses. Pour prévenir d'une forte irritation, des produits durcisseurs de coussinets existent en application simple.

En découvrir plus : 

Scroll
Croquettes, soins naturels, phytothérapie, compléments alimentaires de haute qualité pour chiens, chats et équidés. Livraison gratuite à domicile par un conseiller spécialisé en nutrition animale