Les grands apprentissages du chiot

Les grands apprentissages du chiot

Notre dossier : Guide du chiot

Tous les membres de la famille doivent se comporter de la même façon et être donc formés. Tous les efforts d’apprentissage peuvent être réduits à néant si un seul des membres (en général un enfant) ne suit pas les consignes. Un chiot peut accepter votre domination mais la refuser à tous les autres : ce sera souvent le désordre en votre absence, avec souvent des réformes à recommencer !...

 

Obéir aux ordres de base, sans précipitation

Les commandements sont simples. Vous recommencez autant de fois que nécessaire et surtout vous le récompensez dés que vous avez obtenu satisfaction (une caresse franche sur l’épaule ou une friandise). Les sons doivent être brefs et secs.

 

Assis 

Doit être associé aux gestes de lui appuyer la croupe tout en lui soulevant le menton : le déséquilibre conduit immanquablement et naturellement le chien à s’asseoir. Le fait de lever la main derrière la tête peut aussi finir par suffire.

Au pied

Vous devez vous accroupir, tapoter le sol et le réconforter dés qu’il vient.

Pas bouger 

Vous vous éloignez peu à peu du chiot par périodes de plus en plus longues.

Vous devez démarrer 15 jours après l’arrivée du chiot et tous ces commandements de base doivent être acquis pour l’âge de 6 mois. Des sessions de 2 mn de chaque ordre peuvent suffire. Par contre la position doit pouvoir être tenue une dizaine de minutes. C’est vous qui arrêtez l’exercice.

L’apprentissage doit avoir lieu dans un lieu neutre, comme le jardin, dans un premier temps, puis dans la rue ou en vue d’autres chiens ensuite.

D’autres membres de la famille prendront le relais une fois que vous aurez maîtrisé votre jeune compagnon. Ces exercices permettront de vous positionner en chef.

 

La laisse est un outil relationnel, pas une contrainte

Il faut mettre un collier dés le début. Serrez le de façon à passer deux doigts entre sa peau et le collier.

La marche en laisse se fait d’abord chez vous, plusieurs fois par jour, brièvement au début. Vous passez à des endroits clos et si le chiot tire, vous lâchez la laisse pour partir dans sa direction opposée pour le rappeler.

 Les chiots n’aiment pas être seuls et vous rejoindront. La laisse doit rester souple (l’apprentissage peut même se faire avec un brin de laine). Un chien qui tire est un chien qui peut se considérer comme dominant. Si l’ignorance ne marche pas, détendez la laisse, donnez une petite saccade et changez de direction en appelant par son nom. S’il vous suit, flattez le. I

l est recommandé d’essayer des ordres assis à chaque arrêt et à chaque fin de promenade. Ceci vous permettra de vous affirmer si vous obtenez une immobilité pendant au moins 5 secondes. Votre jeune ami canin doit pouvoir rester calme à votre hauteur.

Les laisses rétractables ne sont pas recommandées au départ car les chiots ne comprennent pas les circonstances qui font que la laisse est longue et celles qui la font brusquement raccourcir.

Lorsque vous rencontrerez quelqu’un ou un autre chien, ne tirez pas violemment dessus par crainte car le chien va s’inquiéter, voire devenir agressif, en réaction à la traction. Donnez au contraire du large pour le laisser exprimer tous les comportements et attitudes nécessaires à la rencontre entre gens de la même espèce !

Soyez attentif et compréhensif si vous le promenez en laisse : laissez le flairer et marquer son territoire.

Pour faciliter la promenade, des heures fixes et des trajets connus sont préférables. Il faut cependant au départ varier les allures et les directions pour intéresser le chiot. Une laisse légère de 1, 5m, solide (plutôt cousue que collée), avec un goupillon de sécurité sur le collier est la solution idéale.

 

Lui apprendre le rappel pour lui donner sa liberté

C’est un apprentissage clé car il vous donne tranquillité et sécurité.

Vous pouvez commencer par un jeu de cache cache dans votre jardin (clos), avec un accueil chaleureux et enjoué lorsqu’il vous a retrouvé.

Vous pourrez entretenir ce jeu en faisant en sorte que vous vous dissimuliez discrètement lorsqu’il est occupé à autre chose.

Dés que le chiot est familiarisé avec son nom, rappelez le en vous accroupissant et récompensez le à son retour.

Vous pouvez aussi vous aider d’une fine cordelette qui vous servira de longe. Attachez le et éloignez vous pour l’appeler sans toucher à la longe. S’il vient, caressez le. S’il ne vient pas, saisissez la corde et tirez des petits secs vers vous, toujours en l’appelant et sans crier. Il faut répéter l’exercice de façon à réussir au moins 8 fois sur 10.

La situation devra être reproduite dans des endroits différents. Cet apprentissage peut prendre des semaines et il ne faut pas se décourager.

Si le chiot ne revient pas ou s’échappe, ce n’est pas toujours bien grave car il se soumettra en cas de rencontre avec un congénère. Un chiot explore toujours en étoile : il revient donc fréquemment à son point de départ.

Ne le punissez jamais si cela s’est produit ou si le retour au rappel n’est pas parfait. 

 

La propreté source de bonne entente

Méthode et patience sont sources de succès ! Pas de punition : lui mettre le nez dans son urine ou ses crottes n’a rien de répugnant pour lui !

Il faut lui fournir l’occasion de se soulager en le sortant, seul ou avec vous, plusieurs fois par jour. Jusqu’à 8 fois dans les premiers jours ! Vous saurez que le moment est venu dés qu’il tourne en rond, commence à flairer un peu partout. Cela se passe souvent après les repas, au réveil d’une sieste ou après avoir joué.

En le nourrissant ou en le promenant à heures fixes, vous l’aiderez à se rythmer.

Lorsqu’il a fait, félicitez le juste après, mais ne rentrez pas tout de suite, car il pourrait apprendre à se retenir rien que pour rester encore avec vous quelques minutes !

Repérez les endroits où il a déjà fait pour y revenir : ce parcours déjà balisé va faciliter le travail.

Petit à petit, vous pourrez espacer les sorties.

Si le chiot s’oublie à l’intérieur, ne le grondez pas si c’est déjà fait. Ignorez et nettoyez au vinaigre blanc.

La technique du journal est controversée, car certains chiots s’y habituent. C’est toutefois une méthode simple (mais pour une courte durée) pour le canaliser. Un chiot qui est sorti toutes les 4 heures et récompensé à chaque « action » a de grandes chances d’être propre à l’âge de 4 mois.

 

La punition à bon escient

Le chien n’a pas la capacité d’associer un événement passé à une punition, même quelques minutes après. De la même façon, il n’est pas en mesure de comprendre la récompense d’un « non acte » (comme le féliciter s’il n’a fait pas ses besoins à un mauvais endroit).

Jamais de coup de pied. Evitez la main (qui caresse) et préférez un journal enroulé. Si vous réussissez, le simple fait de lui montrer l’objet peut suffire à se faire obéir ou à dissuader.

Ignorer un jeune chiot est aussi un excellent moyen de le punir ou de faire éteindre un comportement qui n’a finalement pour but que d’attirer votre attention.

Dans la vie courante, le chien soumis se couche sur le dos : c’est le signe qu’il faut arrêter toute punition car il vous dit alors « stoppe, j’accepte la remontrance ».

 

L’environnement varié, source d’équilibre

L’âge idéal de l’accueil est juste après le sevrage, entre 7 et 8 semaines. La période d’éveil se termine vers l’âge de 12 semaines

Au cours du deuxième mois (chez l’éleveur) et troisième mois (chez vous), il faut faire expérimenter à votre jeune compagnon un grand nombre de situations et de personnes : supermarché, jardin public, ascenseur, escalator ; etc… Il développera ainsi son expérience sensorielle et relationnelle. Il se socialisera de façon à ne pas devenir craintif ou agressif.

Lors de nouvelles rencontres, il est important de laisser le chien renifler complètement ….ses congénères ou les autres humains de façon à ce que la rencontre soit rassurante car totalement renseignée par les odeurs et les mouvements du corps.

 

 

S’assurer que vous restez le chef

Le chiot va essayer de se positionner en chef ; comme il ferait dans sa meute. Etre dominant ou dominé n’a bien sûr pas la même signification que chez l’homme, mais le fait de rivaliser avec vous va instaurer des comportements très gênants voire agressifs à la fin.

L’essentiel pour le bien être de votre nouvel ami est d’avoir une place hiérarchique stable et comprise.

Plusieurs manipulations simples permettent de tester sa soumission :

Si le chiot est de petite taille, vous le soulevez par la peau du cou : s’il reste immobile, il accepte d’être dominé. Pour les races plus grandes, mettez à califourchon sur lui et soulevez le en le prenant sous le thorax. S’il s’agite ou gronde, il se croit le chef.

D’autres signes de la vie courante peuvent indiquer sa volonté de diriger le foyer : dormir au bas d’un escalier ou à l’entrée de votre chambre à coucher, monter sur les fauteuils, mettre sa patte sur votre jambe après une bêtise de sa part (eh oui, ne croyez pas qu’il vient s’excuser mais vous apaise comme il l’aurait fait avec ses congénères inférieurs après une raclée !....)

Caresser votre chiot sur la tête ou sur l’épaule est un signe de dominant. Le caresser sous le menton ou à l’entrée du poitrail veut dire pour lui de l’affection.

S’il est brutal en sautant régulièrement sur vous, levez le genou au moment opportun.

Pouvoir lui reprendre sa gamelle lorsque votre chiot mange ne sert pas à établir une hiérarchie et peut créer de l’agressivité alors que le chiot vous perçoit déjà comme le dominant. Protéger sa nourriture est une réaction normale.

Si le chiot ne se soumet pas aux tests précédemment décrits, prenez le par la peau du cou et secouez le sans violence pour l’obliger ensuite à se coucher sans bouger ou couiner.Sachez toutefois que les rapports de force et les brutalités font partie d’un autre âge. S’il obtempère, n’oubliez pas la caresse qui tapote sur son épaule.

En découvrir plus : 

6 article(s)

par page

plaid polaire chien chat

PLAID POLAIRE

Couverture polaire husse Chaude et confortable.
7,30 €
GAMELLE DE VOYAGE EN SILICONE

GAMELLE DE VOYAGE EN SILICONE

Une gamelle souple, pratique et facile à emporter pour vos déplacements avec vot...
3,40 €
COLLIER EN CUIR petit modèle

COLLIER EN CUIR petit modèle

Collier pour chien en cuir
17,95 €
LAISSE EN CUIR

LAISSE EN CUIR

Laisse en cuir pour chien
32,80 €
COUSSIN

COUSSIN

Coussin pour chien de haute qualitéUn coussin pour chien confortable, ant...
30,30 €
Clicker education chien

CLICKER

Accessoire d'éducation pour chien
2,50 €

6 article(s)

par page

Accessoires
  1. Bed
  2. Boules
  3. Laisses et colliers
Scroll
Croquettes, soins naturels, phytothérapie, compléments alimentaires de haute qualité pour chiens, chats et équidés. Livraison gratuite à domicile par un conseiller spécialisé en nutrition animale