Un esprit nature, des produits sur mesure

Adopter un chaton

Adopter un chaton

Les clés d’un bon accueil

Vous souhaitez acquérir ou vous héritez d’un chaton.


Ne vous précipitez pas et prenez le temps de préparer son arrivée. Réfléchissez à ce que vous allez lui proposer comme existence.

A quelle période accueillir votre chaton

Avant de l’éduquer et l’humaniser, laissez-le devenir un chat : un vrai.


Au cours de la 3ème et 4ème semaine de vie, le jeune félin s’imprègne de son environnement : il s’attache et s’identifie de façon rapide, stable, irréversible à un élément qui lui est proche. Si vous le prenez à cette époque, le chat se sentira humain et transfèrera son affectivité juvénile sur vous. Vous obtiendrez un chat bien intégré, qui ronronne très souvent, mais trop humanisé et sans expérience féline. Il pourra même, à l’état adulte refuser la compagnie ou l’accouplement avec des congénères.
A cinq semaines, la mère apporte des proies mortes qu’elle dévore devant lui. Un peu plus tard, elle lui permet d’attaquer et de manger des proies préalablement tuées. Il faut lui donner l’occasion de s’éveiller à la chasse par l’exemple de sa mère. 
Si vous voulez plus tard un vrai chasseur de rongeurs chez vous ! Enfin, le jeune chat ne sait vraiment se faire respecter de ses congénères qu’à la fin de la septième semaine : donnez lui sa chance de savoir se défendre ou se faire respecter. Vous éviterez de nombreux problèmes de bagarre et d’incessants passages de chats qui viennent marquer leur territoire chez vous ! Bien sûr, vous pouvez lui rendre visite pour le manipuler et qu’il s’habitue à vous.

Ne le prenez chez vous qu’après l’âge de 7 semaines. Le changement de nourriture et le détachement de sa portée sont suffisamment entamés. Vous pourrez commencer à lui donner vos règles et lui éviter trop de détresse ou de pleurs ! Vous aurez ensuite jusqu’à la neuvième semaine pour resserrer ses liens avec vous.
Faites lui rencontrer un maximum de congénères et d’êtres humains pour l’habituer aux étrangers. Ils pourront le manipuler, mais sans excès et avec douceur.
Vous aurez un compagnon moins craintif, plus affectueux, plus sociable.


Bien sûr, la vie ne se passe pas toujours comme on le souhaite. Si vous adoptez un chat adulte, son caractère est formé. Il est essentiel de savoir pourquoi son maître s’en est séparé. Ce nouveau compagnon pourra mettre plusieurs mois avant de s’habituer à son nouveau foyer.

Pour être sûr du sexe du chaton

Reconnaître le sexe des chatons n’est pas toujours chose aisée.


Chez la femelle, l’espace entre l’anus et la vulve est plus petit que chez le mâle.
Ces messieurs, à moins qu’ils soient castrés, sont plus fugueurs, ont des urines plus odorantes et sont bagarreurs lors des périodes de reproduction (printemps et été).
Ces dames, quant à elles, sont très territoriales et leur fugue revient souvent à hériter d’une portée (d’autant plus que l’accouplement déclenche l’ovulation !....)

Pour être confiant sur la santé de votre chaton:

Le chaton devra être vif, confiant et joueur.


Il ronronnera volontiers. Son ventre doit être souple, pas trop ballonné. Les yeux doivent être clairs, sans larmoiement. Le nez doit être humide sans couler. Attention aux petits félins qui toussent ou éternuent : le coryza (maladie virale) est fréquent à cet âge. Pour sa santé, évitez autant que possible de lui faire rencontrer (ou même de la faire sortir) avant sa primo -vaccination (2 mois au plus tôt) et son identification (tatouage ou puce électronique). Demandez à votre vétérinaire.

Les règles du jeu pour un bon démarrage avec votre chaton!

Vous pourrez commencer à l’habituer à différents aliments que vous aurez choisis.
Ne visez pas trop haut en appétence dés le début pour éviter les surcharges gastriques et les indigestions, et surtout de le transformer en chat difficile. Ils le sont déjà suffisamment comme cela !

La vie du chat est très structurée : il y a un endroit pour manger, un endroit pour faire des besoins et plusieurs pour jouer, chasser ou surtout se reposer.
Un chaton dort 70% de son temps : laissez le recharger ses batteries et rêver (de chasse surtout !). Soyez assez tolérant sur les endroits choisis (sauf s’il y a un problème d’hygiène : lit, oreiller, armoire à linge ….à vous de voir ! )
Séparer bac à litière et gamelle : vous ne mangez pas dans vos toilettes, le chaton non plus ! La litière devra être bien surveillée de façon à rester propre, ce afin ne pas inciter votre petit félin à chercher ailleurs (il sera naturellement propre, à moins qu’il
ait des préférences exclusives pour les litières : certains refusent catégoriquement les végétales).
La gamelle doit aussi rester propre et stable pour en faciliter l’acceptation.
Choisissez les pièces autorisées dés le début, en prenant soin de sélectionner des lieux calmes et en retrait (sans courant d’air, bruit soudain et passages permanents).
Sachez qu’être enfermé ou disposer d’une habitation de surface réduite n’est pas forcément problématique pour un chat. Ce qui le rend malheureux, c’est de changer son organisation spatiale en permanence ou de ne pas respecter ses répartitions d’activités au cours de la journée.
La première nuit, ne cédez pas à la tentation de le faire dormir avec vous, mais laissez le dans la zone que vous avez choisi. S’il miaule, laissez-le : c’est un peu pénible les premières nuits. Si vous cédez de temps en temps en vous relevant pour lui donner de l’attention (jeu, câlin ou nourriture) ou le gronder, vous renforcez involontairement le comportement.
Attention au lit de bébé : nos amis dormeurs cherchent la chaleur et aiment particulièrement les odeurs de nouveau-né. Interdiction totale de laisser un chat accéder au berceau ou même à la chambre, car en s’installant dans le couffin, il peut involontairement étouffer un très jeune bébé !
Pensez à lui laisser des jeux (du commerce de préférence) pour l’occuper et lui éviter de s’en prendre à des objets indésirables.Le chat est naturellement curieux !

Vous aviez déjà un chat : comment faire ?

L’arrivée du petit va certainement perturber les habitudes et « droits » de l’ancien.
Evitez la rencontre forcée et surveillez attentivement les deux chats. Un premier mauvais contact peut ensuite dégénérer pour longtemps, car l’agressivité de l‘ancien n’est pas toujours inhibée vis-à-vis de l’autre, moins expérimenté. Si après les
présentations, ils ne s’entendent pas, séparez –les dans deux pièces distinctes avec une porte commune. Ils s’entendront, se sentiront pour un début d’acclimatation.
Vous pourrez les remettre ensemble petit à petit, pendant de courtes périodes, le tout étalé sur quelques semaines. S’il n’ y a aucun signe d’agressivité, vous pourrez entrouvrir les portes ou, mieux, vous installez une barrière de fortune qui les
empêchera de se voir et que vous remonterez par paliers si tout se passe bien. Si vous constatez de la nervosité, vous régressez dans le processus. Dans tous les cas, persévérez car il n’y a pas de fatalité et les chats savent éviter les conflits.
A partir de là, vous avez les clés d’un bon démarrage de vie commune : profitez bien de votre nouvel ami !
Vu récemment
LITIERE AGGLOMERANTE BLANCHE

LITIERE AGGLOMERANTE BLANCHE

Litière pour chats blanche de haute qualité hyper agglomérante
18,85 €
Offre spéciale
VALP MAXI

VALP MAXI

Croquettes pour chiot de grande race Aliment complet pour chiot de 6 mois &agrav...
56,00 €
Pro Prima: 20 kg

Pro Prima: 20 kg

Complete food for normal active dogs.
42,85 €
INDIKATOR

INDIKATOR

Litière agglomérante pour chat avec indicateur de santé uri...
11,50 €
Exclusive Light : 7 kg

Exclusive Light : 7 kg

Aliment complet Super premium pou chats peu actifs, en surcharge pondérale ou âg...
39,30 €
Community Poll

Comment avez-vous connu notre marque ?

Scroll
Croquettes, soins naturels, phytothérapie, compléments alimentaires de haute qualité pour chiens, chats et équidés. Livraison gratuite à domicile par un conseiller spécialisé en nutrition animale